Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Amnésie antérograde consécutive à l’absorption de MDMA et d’alcool : à propos d’un cas Anterograde amnesia following MDMA and alcohol absorption: report of a case

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Sastre Caroline | Chèze Marjorie | Baillif-Couniou Valérie | Deveaux Marc | Pépin Gilbert | Leonetti Georges | Pélissier-Alicot Anne-Laure

Journal: Annales de Toxicologie Analytique
ISSN 0768-598X

Date: 2012;
Original page

Keywords: MDMA | alcool | amnésie antérograde | soumission chimique | MDMA | alcohol | anterograde amnesia | drug-facilitated crime

ABSTRACT
Objectifs : Les auteurs rapportent un cas original d’amnésie antérograde consécutive à l’absorption concomitante d’alcool et de MDMA. Patients et méthodes : Une jeune femme de 20 ans présente, au décours d’une soirée où elle aurait consommé de l’alcool et de l’ecstasy, une amnésie antérograde totale jusqu’au lendemain matin. Le dosage de l’alcool dans le sang et l’urine est réalisé par HS-GC-FID ; le dosage des amphétamines et molécules apparentées est effectué dans ces mêmes prélèvements par GC-MS et LC-MS/MS. La recherche des produits pouvant être utilisés lors d’une soumission chimique est réalisée dans les cheveux par GC-MS/MS et LC-MS/MS. Résultats : Le sang et l’urine sont prélevés 36 heures après. La recherche de l’éthanol est négative dans le sang et l’urine. La MDMA et la MDA ont été identifiées au niveau sanguin et urinaire. Dans les cheveux, la MDMA et la MDA ont été mises en évidence à des concentrations respectives de 602 et 42 pg/mg uniquement au niveau du segment correspondant à la période des faits. Conclusion : Il s’agit d’un cas original d’amnésie antérograde secondaire à l’association alcool-MDMA. Il confirme la nécessité d’étudier de façon plus approfondie les effets de l’association MDMA-alcool chez l’Homme. Objectives: The authors report an unusual case of anterograde amnesia after concurrent ingestion of alcohol and MDMA. Patients and methods: A 20-year-old woman, after ingesting alcohol and ecstasy during the course of an evening, was reported to have suffered from anterograde amnesia until the next morning. Alcohol determination in blood and urine was performed by HS-GC-FID, while amphetamines were detected by GC-MS and LC-MS/MS. Hair analysis for the determination of drugs involved in drug-facilitated crimes was performed by GC-MS and LC-MS/MS. Results: Blood and urine were sampled 36 hours after the event. Alcohol was not detected in blood or urine. MDMA and MDA were identified in both blood and urine. MDMA and MDA were detected in hair at concentrations of 602 and 42 pg/mg, respectively, only in the segment corresponding to the period of the event. Conclusion: This is an unusual case of anterograde amnesia following concurrent use of alcohol and MDMA. This case underlines that it could be of great interest to study in more detail the effects of MDMA and alcohol in humans when taken concurrently.
Why do you need a reservation system?      Affiliate Program