Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

La conquête du littoral « indien » d’Afrique du Sud 

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Sylvain Guyot | Julien Dellier

Journal: EchoGéo
ISSN 1963-1197

Issue: Numéro 7;
Date: 2008;
Original page

Keywords: South Africa | Indian ocean coastline | frontier | conquest | industrial seaport | national park | temporality | stakeholder | mode of valorisation | coastal resort | Afrique du Sud | front pionnier | conquête | port industriel | parc national | littoral « indien » | temporalité | acteur | mode de valorisation | station balnéaire

ABSTRACT
Le littoral « indien » en Afrique du Sud représente un véritable « front pionnier côtier », dont la conquête, l’appropriation territoriale et la valorisation économique (portuaire, industrielle, touristique, environnementale, agricole) sont stratégiques pour différents groupes de populations (Anglophones, Afrikaner, Zulus, Xhosas…), à différentes périodes temporelles (précolonial, colonial, apartheid et postapartheid). Ces différents modes de valorisation ainsi que les différents groupes en jeu entrent régulièrement en conflit tout en se recomposant au fil des temps. Dans cet article, à l’aide d’exemples croisant temporalités, acteurs et modes de valorisation littorale, nous caractérisons les différentes phases de cette conquête littorale, toujours d’actualité depuis la fin de l’apartheid en raison de la connexion de l’ensemble des zones côtières aux processus de globalisation. La conquête de cette ultime « frontière australe de l’Afrique » par des forces essentiellement exogènes présente un certain nombre de limites, comme la difficile intégration des populations locales, la privatisation de l’espace côtier et une durabilité environnementale mal maîtrisée.The “Indian” south African coastline can be understood as a frontier. Its conquest is strategic for different groups (English-speaking, Afrikaners, Zulus, Xhosas etc.) and implies specific economic valorisations (seaports, industries, tourism, nature conservation, agriculture) grounded in time (pre-colonial, colonial, apartheid and post-apartheid) and space (different modes of territorial appropriation). Opposed types of coastal valorisation and various stakeholders open the way to hard conflicts. Different phases of this seafront conquest, with particular reference to the current post-apartheid connection to globalisation dynamics, are enlightened by examples linking history, stakeholders and various coastal development options. The “neo-colonisation process” of this southern frontier of the African continent by outside forces implies problematic stakes like poor integration of local people, privatisation of the coastal zone and contradictory environmental management.  
Why do you need a reservation system?      Affiliate Program