Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Deriving supply-side variables to extend geodemographic classification De nouveaux indicateurs d'offre pour étendre une typologie géodémographique

ADD TO MY LIST
 
Author(s): James Debenham | Graham Clarke | John Stillwell

Journal: CyberGeo : European Journal of Geography
ISSN 1278-3366

Date: 2002;
Original page

Keywords: interaction | Geodemographics | labour market | interaction | géodémographie | emploi

ABSTRACT
This paper argues that there may be considerable advantages to including indicators within geodemographic systems that represent workplace-based characteristics and the commuting linkages between areas. Using the regional example of Yorkshire and Humberside in northern England, we indicate how a suite of workplace-based and residence-workplace linkage variables relating to the labour market can be assembled and used alongside a suite of residence-based (or demand) variables to generate a new area classification. Spatial interaction models are calibrated to derive some of the variables that take into account area self-containment and catchment size.Cet article souligne les avantages considérables d'une intégration d'indicateurs d'offre complémentaires dans les systèmes géodémographiques. Le terme "d'offre" dans ce contexte pourrait suggérer le nombre de consommateurs déjà présents dans une zone. D'autres variables comme l'offre d'emploi et de logements sont tout aussi importantes pour comprendre la demande. Nous suggérons que la description d'une zone par ses caractéristiques d'emploi donne une meilleure information sur la chaîne de revenu, tandis que l'offre de logements pourrait être un facteur crucial dans la formation des ménages qui à son tour retentira sur la structure démographique. Avec l'exemple de la région du Yorkshire et de Humberside dans le nord de l'Angleterre, nous indiquons comment une série de variables d'offre liée à la main-d'œuvre peut être réunie et utilisée à côté d'un ensemble d'indicateurs pour engendrer une nouvelle classification. Les modèles d'interaction spatiale sont ajustés pour sélectionner des variables qui tiennent compte de la taille des zones autonomes et de leurs bassins d'emploi.
Affiliate Program      Why do you need a reservation system?