Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Désignation des « minorités » et assignation identitaire dans le discours de la presse française (2007-2010) : étude de [Dét. N d’origine X]

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Devriendt Émilie

Journal: SHS Web of Conferences
ISSN 2261-2424

Volume: 1;
Start page: 527;
Date: 2012;
Original page

ABSTRACT
Cette contribution propose une analyse sémantique et discursive des emplois du désignant [Dét. N d'origine X] dans un corpus de presse quotidienne française traitant du thème de l'« identité nationale » entre 2007 et 2010. Ce faisant, elle s'inscrit dans une problématique relative à la nomination (dialogique) des identités minoritaires et interroge la notion de construction textuelle de l'idéologie, en cherchant à mettre au jour le fonctionnement discursif de l'essentialisation (ou assignation identitaire), phénomène bien analysé par ailleurs en sociologie de l'immigration et en sociologie post-coloniale. On étudie tout d'abord les emplois autonymiques du désignant /Français d'origine étrangère/ et du caractérisant /d'origine étrangère/, qui renvoient dans le corpus à un discours prononcé par N. Sarkozy, président de la République française, en juillet 2010 (discours de Grenoble), pour interroger la dimension argumentative de cette mise à distance et la perception des catégories légales qui la sous-tendent. On présente ensuite une analyse des emplois en usage du type [Dét. N d'origine X], largement majoritaires dans le corpus. On montre ainsi comment la désignation en fonction de l'origine, critère transversal aux catégories légales (étranger, Français), tend à signifier l'« immigration », de manière euphémistique, pour catégoriser tout ensemble immigré·e·s (Français·e·s ou non) et leurs descendant·e·s français·e·s. On s'intéresse ensuite aux structures de type [NP, (Dét. N) d'origine X], caractéristiques des emplois au singulier, pour illustrer l'un des fonctionnements sémantiques et discursifs de l'essentialisation de l'origine (géographique, « ethnique », génétique), réelle ou supposée, des individus. On montre en effet comment la fonction cohésive de la construction étudiée fait coïncider, par le biais de l'interprétation causale qu'elle appelle, une forme de nécessité textuelle avec une forme de « nécessité » idéologique. L'ensemble des résultats invite à interroger le rôle du sens commun dans le processus de légalisation de la catégorie /Français d'origine étrangère/ tel qu'il se manifesterait, entre autres, dans un discours de Grenoble pourtant largement critiqué dans la presse sur le principe même de cette catégorisation.
Save time & money - Smart Internet Solutions      Why do you need a reservation system?