Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

El valor bélico de la cabalgada en la frontera de Granada (c. 1350-c. 1481)

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Rojas Gabriel, Manuel

Journal: Anuario de Estudios Medievales
ISSN 0066-5061

Volume: 31;
Issue: 1;
Start page: 295;
Date: 2001;
Original page

Keywords: Military History | Granada Kingdom | Frontier | Historia militar | Reino de Granada | Frontera

ABSTRACT
In this article, the author starts from the notion that the frontier between Castile and Granada was, above all, a war front where military actions sometimes acquired the characteristics of an open war with great military operations. Some other times, the conflict was reduced to low intensity predatory actions and surprise attacks against some small strongholds. From this double dimension of war stemmed the cavalry raid and acquired its importance as an essential strategic and tactical instrument. From this point of view, the author analyses how the cavalry raid was the main ingredient of the war routine. For the Castilians, it was a very effective wearing element within a general strategic plan whose ultimate and non hidden purpose was the defeat and occupation of the Emirate. For the weakening Moslems, the plundering raids on the Christian frontier were almost the only means to drive the hostilities against their adversdaries in Andalucía and Murcia.Tout au long des pages de cet article, nous partons de l'idée mère que la frontière entre la Castille et Grenade était, par-dessus toute autre circonstance, un front de guerre où l'action militaire prenait parfois l'allure d'un conflit ouvert dans lequel c'étaient les grandes opérations militaires qui jouaient le rôle principal alors que, dans d'autres cas, la lutte guerrière se réduisait à des belligérances déprédatrices de faible intensité et à des attaques-surprises contre de petits points forts. Et c'était du sein même des deux dimensions d'entreprendre et de faire la guerre que jaillissait, multiforme, la chevauchée et, en chemin, elle acquérait son énorme importance en tant qu'instrument stratégique et tactique essentiel. À partir de ces présupposés, nous analysons comment la chevauchée était l'instrument principal de la routine guerrière. Pour les Castillans, c'était un solide et efficace élément d'usure dans le cadre de directives stratégiques générales dont le but ultime, et déclaré, était la défaite lente mais absolue et l'occupation territoriale de l'émirat. Pour les musulmans, de plus en plus affaiblis, les expéditions de pillage sur la bande frontière chrétienne étaient quasiment le seul moyen d'ouvrir les hostilités contre leurs adversaires andalous et murciens.

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona

     Save time & money - Smart Internet Solutions