Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Engagement militant et politisation des mobilisations au sein des oppositions urbaines à Istanbul

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Clémence Petit

Journal: EchoGéo
ISSN 1963-1197

Issue: numéro 16;
Date: 2011;
Original page

Keywords: collective action | urban renewal | repertoire of contention | politicization | urban professionals | mobilisations collectives | rénovation urbaine | répertoire d’action | politisation | professionnels urbains

ABSTRACT
La Municipalité du Grand Istanbul met en œuvre depuis quelques années une « politique de transformation urbaine » pour faire d’Istanbul une ville moderne et compétitive sur la scène mondiale. Les mobilisations locales et les mouvements protestataires se multiplient pour infléchir une politique qui domine aujourd’hui l’agenda urbain « néolibéral » et empêcher les démolitions et déplacements de population escomptés. Au-delà de la distance au politique généralement affichée – condition de légitimité dans le système sécuritaire mis en place en Turquie après le coup d’État de 1980 – ces « oppositions urbaines » sont traversées par des débats sur la place du politique dans la mobilisation. À partir de l’étude sociologique de deux associations de quartiers et de deux mouvements de « professionnels urbains », cette contribution analyse le travail de définition des cadrages et répertoires d’action propres à chaque mouvement. Elle fait apparaître le rôle de ces professionnels urbains dans la requalification politique du désaccord qui divise les oppositions urbaines entre une stratégie « experte » et une stratégie plus politique. L’analyse met néanmoins en évidence le caractère dynamique et relatif – en termes de contextes et d’échelles – des stratégies d’appropriation des politiques publiques locales et des processus de politisation des « mouvements urbains ».The Istanbul Greater Municipality has been implementing for a few years numerous ‘urban renewal projects’ to change Istanbul into a modern and competitive city on the global scene. Reacting to the demolitions and evictions of entire neighbourhoods caused by these projects, some inhabitants and ‘urban professionals’ mobilize within new movements and neighbourdhood associations. Beyond the distance they usually show towards politics – a condition of legitimacy in the securitarian system introduced in Turkey after the 1980 coup d’etat - these urban movements are going through struggles for defining the place of the political in the mobilisation. From the sociological study of two neighbourdhood associations and two movements of « urban professionnals », this contribution analyses the work for defining the framing and the repertoire of contention peculiar to each movement. It reveals the role of urban professionals in the political requalification of the division of the urban oppositions between a strategy of « expert » action and a more political-oriented strategy. Nevertheless, the analysis highlights the dynamic and relative character – in terms of contexts and scales – of the appropriation strategies of local policies and of the politicization process of urban movements.
Why do you need a reservation system?      Affiliate Program