Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Intoxication aiguë accidentelle par l’hydrogène sulfuré : à propos d’un cas inhabituel Acute accidental poisoning by hydrogen sulfide : about an unusual case

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Sastre Caroline | Baillif-Couniou Valérie | Kintz Pascal | Cirimele Vincent | Christia-Lotter Marie-Amandine | Piercecchi-Marti Marie-Dominique | Leonetti Georges | Pelissier-Alicot Anne-Laure

Journal: Annales de Toxicologie Analytique
ISSN 0768-598X

Volume: 22;
Issue: 3;
Start page: 135;
Date: 2010;
Original page

Keywords: Hydrogène sulfuré | intoxication domestique | dosage pulmonaire | Hydrogen sulfide | household poisoning | lung assay

ABSTRACT
Objectifs : Les auteurs rapportent un cas inhabituel d’intoxication aiguë par inhalation d’hydrogène sulfuré (H2S) en milieu domestique. Patients et méthodes : Une mère et sa fille de 9 mois sont retrouvées mortes dans la cuisine de leur domicile, près de l’évier au bord duquel se trouve une ventouse. Les témoins et les pompiers décrivent une forte odeur d’œuf pourri qui oriente rapidement les recherches vers une intoxication aiguë par l’H2S. Les autopsies ne révèlent qu’une congestion polyviscérale. L’H2S est recherché dans les échantillons de sang et de poumon par chromatographie en phase gazeuse couplée à un spectromètre de masse avec introduction par espace de tête. Résultats : La recherche est négative dans les liquides biologiques, mais l’H2S est mis en évidence dans les poumons de la mère et de l’enfant à des concentrations respectives de 1,46 et 1,92 mg/kg, soit des concentrations décrites dans la littérature comme potentiellement létales. Conclusion : Ce cas démontre que l’H2S peut être impliqué dans des intoxications domestiques et que le dosage de l’H2S dans le tissu pulmonaire s’avère utile lorsque les concentrations sanguines sont dans les limites de la normale. Objectives: The authors report an unusual case of fatal household poisoning by hydrogen sulfide (H2S). Patients and methods: A mother and her 9-month-old daughter were found dead in their kitchen, near the sink next to which a plunger was present. Witnesses and rescuers described a smell of “rotten eggs”, suggestive of hydrogen sulfide poisoning. Autopsies only showed hypoxic visceral congestion. H2S analysis was performed in blood and lung samples by headspace gas chromatography with mass spectrometric detection. Results: The analysis didn’t confirm the presence of H2S in blood, but H2S was found in the lungs of the mother and the daughter with respective concentrations of 1.46 and 1.92 mg/kg, which corresponds to the toxic concentrations described in the literature. Conclusion: This case demonstrates that H2S could be involved in household poisonings and underlines the interest of the determination of H2S in lung samples when blood determination is not conclusive.
Affiliate Program      Why do you need a reservation system?