Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

« Les corps de bibliothèque montraient les mêmes rangées de volumes » : « lectures sans fin » et capture psychique dans les « demeures closes » des Rougon-Macquart « Les corps de bibliothèque montraient les mêmes rangées de volumes » : « lectures sans fin » et capture psychique dans les « demeures closes » des Rougon-Macquart

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Jeremy Worth

Journal: Voix Plurielles
ISSN 1925-0614

Volume: 5;
Issue: 1;
Date: 2010;
Original page

Keywords: Zola | Emile

ABSTRACT
Cet article examine la représentation de la claustration subjective dans Les Rougon-Macquart d’Émile Zola. Il s’agit d’étudier la valeur symbolique des « demeures close[s] » (maisons, salons) : espaces contraints où sont renfermés les « documents » (ou « textes ») humains qui y voient définis leurs rôles sociaux, et où la capture psychique de ceux-ci est consolidée.Cet article examine la représentation de la claustration subjective dans Les Rougon-Macquart d’Émile Zola. Il s’agit d’étudier la valeur symbolique des « demeures close[s] » (maisons, salons) : espaces contraints où sont renfermés les « documents » (ou « textes ») humains qui y voient définis leurs rôles sociaux, et où la capture psychique de ceux-ci est consolidée.
Why do you need a reservation system?      Affiliate Program