Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Les troubles du langage inauguraux et démence : étude des troubles lexicaux auprès de 28 patients au stade débutant de la maladie d'Alzheimer

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Tran Thi Mai | Dasse Pauline | Letellier Léa | Lubjinkowic Claire | Thery Juliette | Mackowiak Marie-Anne

Journal: SHS Web of Conferences
ISSN 2261-2424

Volume: 1;
Start page: 1659;
Date: 2012;
Original page

ABSTRACT
Les troubles du langage font partie, avec les troubles de la mémoire, des premiers signes cliniques cognitifs de la maladie d’Alzheimer. Au début de la maladie, ces troubles essentiellement expressifs touchent surtout le lexique, les autres aspects du langage (phonologie, syntaxe) restant préservés plus longtemps. Afin de mieux caractériser ces troubles du langage inauguraux, nous avons évalué ces troubles auprès de 28 sujets (12 hommes et 16 femmes), âgés de 52 à 90 ans (moyenne d’âge : 73 ans), présentant une maladie d’Alzheimer au stade débutant (MMS > ou = à 20, moyenne = 23,79). Aucun de ces sujets ne présentait de troubles auditifs ou visuels non corrigés ni de troubles gnosiques visuels. L’examen des troubles lexicaux a consisté en la passation de 3 épreuves (dénomination, désignation et appariement d’images) permettant d’évaluer conjointement pour les mêmes 54 items (contrôlés en termes de fréquence, longueur et catégorie sémantique) la production et la compréhension lexicale ainsi que le traitement sémantique non verbal. Les résultats à ces épreuves ont été analysés en fonction des scores et temps seuils établis auprès d’une population contrôle de 369 sujets. Les résultats montrent que 62% des sujets examinés présente des troubles de la production lexicale caractérisés par la présence de paraphasies lexicales sémantiques et visuo-sémantiques, de circonlocutions et de dénominations vides et des délais dans les réponses, dans l’épreuve de dénomination d’images. Ces troubles expressifs s’accompagnent de troubles sémantiques dans la mesure 72% des sujets présentent des scores pathologiques à l’épreuve d’appariement sémantique et dans une moindre proportion, sont associés à des troubles de la compréhension lexicale (44% de scores pathologiques en désignation). Ces chiffres, plus élevés que ceux de la littérature, confortent l’hypothèse de troubles lexico-sémantiques propres à la maladie d’Alzheimer qui peuvent être identifiés précocement si l’on dispose d’outils d’évaluation adaptés à cette population.
Why do you need a reservation system?      Affiliate Program