Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Percevoir un objet en révolution : une réalité conflictuelle

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Jacques Guilhaumou

Journal: Synergies Pays Riverains de la Baltique
ISSN 1768-2649

Volume: 9;
Issue: 2012;
Start page: 15;
Date: 2012;
VIEW PDF   PDF DOWNLOAD PDF   Download PDF Original page

Keywords: Révolution française | punitivité populaire | cognition sociale | sociologie de l’action | présence de l’objet | événement discursif

ABSTRACT
L’historien peut-il entrer dans la nature, donc y trouver des causalités explicatives des phénomènes historiques qu’il décrit ? A-t-il donc les moyens d’aller au-delà de la représentation discursive d’un objet symbolique appréhendé dans son contexte historique, et au plus près de la manière dont les acteurs, présentement révolutionnaires, prêtent attention tout naturellement aux objets naturels qui les entourent ? Peut-il saisir les enjeux des objets pris dans une action humaine tantôt heureuse, tantôt malheureuse ? Le présent article répond à une telle interrogation, - commentaire et publication d’archives à l’appui -, par le biais d’un questionnement sociologique investi dans une description historique. Il s’agit d’une scène révolutionnaire très singulière, l’exécution punitive à Martigues dans les Bouches-du-Rhône, au cours de l’été 1792, par des paysans, d’un ouvrier dénommé Fouque d’Arles pour avoir déposé une tête de mort prise dans un cimetière sur un arbre de la liberté, dans le but d’associer cet objet à la devise symbolique « la liberté ou la mort ».
Affiliate Program      Why do you need a reservation system?