Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Pour une approche contrastive du présent simple en français et en portugais

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Araújo Sílvia | Sousa Otília

Journal: SHS Web of Conferences
ISSN 2261-2424

Volume: 1;
Start page: 1683;
Date: 2012;
Original page

ABSTRACT
Prenant pour cadre la Théorie des Opérations Énonciatives proposée par Antoine Culioli, notre communication a pour objet l’étude des emplois du présent simple en portugais et en français. Afin d’aboutir à des conclusions fiables sur les similarités et les divergences quant aux conditions d’apparition et au mode de fonctionnement du présent dans les deux langues, nous examinerons un corpus écrit bilingue authentique. Après avoir déterminé les raisons pour lesquelles un présent simple en français peut, ou non, se traduire par un présent en portugais, nous tâcherons de montrer que le présent s’emploie beaucoup moins en portugais qu’en français pour marquer une identification entre le moment du procès (T2) et le moment de l’énonciation (T0). Nous verrons, en effet, que cette valeur de procès en cours n’est souvent possible, en portugais, que si le présent entre en cooccurrence avec des adverbiaux temporo-aspectuels et des périphrases verbales. L’examen rapide de quelques choix de traduction en portugais de textes littéraires français montre, par ailleurs, que le présent simple français dans un récit est fréquemment traduit, en portugais, par autre chose que le présent simple, notamment par le biais de périphrases aspectuelles telles que estar a + infinitif, estar + 'gerúndio', ir a + infinitif ou ir + 'gerúndio' qui signalent le besoin de rétablir la distinction entre ouvert et fermé gommée par le système aoristique.
Why do you need a reservation system?      Save time & money - Smart Internet Solutions