Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Saussure ou l’impasse de l’objet

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Manuel Gustavo Isaac

Journal: Synergies Pays Riverains de la Baltique
ISSN 1768-2649

Volume: 9;
Issue: 2012;
Start page: 41;
Date: 2012;
VIEW PDF   PDF DOWNLOAD PDF   Download PDF Original page

Keywords: sémiologie | sémantique | référent | système-langue | intensionnalité

ABSTRACT
Cet article à pour leitmotiv d’extrapoler le projet sémiologique de Saussure afin d’en éprouver la consistance. On commence par montrer comment l’épistémologie de Saussure implique, au niveau de la théorie du signe, l’exclusion du référent (section 1). On rappelle ensuite ce que signifie cette exclusion en termes de théorie du langage – i.e. le rejet des conceptions de la langue comme nomenclature (section 2). De cela, on dérive une théorie de la connaissance de type idéaliste dont le fonctionnement intentionnel engage le développement d’une sémantique intensionnelle et négative (section 3). Pour développer une telle sémantique, on intègre le système sémiologique de la langue. Après avoir montré que l’articulation des deux principes de ce système (arbitraire et linéarité), au niveau de la sémantique des syntagmes, en impose la clôture (section 4), on exhibe dans ce système clos, au niveau de la sémantique lexicale, deux modèles du signe aux propriétés réciproquement contradictoires (section 5). D’où l’on conclut à l’inconsistance de la théorie. Interprétée symétriquement, cette conclusion doit expliciter l’inadéquation de la sémantique extensionnelle ensembliste à une théorie de la langue basée sur une sémiologie.
Affiliate Program      Why do you need a reservation system?