Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Comparison of the drug concentrations in oral fluid collected by two sampling methods (Varian OraLab and Statsure Saliva•Sampler) Comparaison des concentrations de drogues dans la salive collectée par deux méthodes de prélèvement (Varian OraLab et Statsure Saliva•Sampler)

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Verstraete Alain | Goessaert An-Sofie | Veramme Jolien

Journal: Annales de Toxicologie Analytique
ISSN 0768-598X

Volume: 23;
Issue: 3;
Start page: 133;
Date: 2011;
Original page

Keywords: Saliva | point-of-collection testing | street drugs/analysis | Salive | tests rapides | analyse de drogues

ABSTRACT
Objective: To determine the influence of oral fluid sampling methods on drug concentrations. Methods: Oral fluid was obtained from 249 subjects by Varian OraLab and Statsure Saliva•Sampler. The OraLab consists of foam-tipped oral fluid collector. The sponge contains a salt that stimulates salivation. The Saliva•Sampler consists of a collector with a blue indication when 1 mL of oral fluid is collected. After sampling, the collector is transferred to a tube that contains 1 mL of buffer. Oral fluid was analysed for seven drugs with UPLC-MSMS. Results: For all the tested drugs, the concentrations in the oral fluid collected with OraLab were 37–76% compared to Statsure. Possible explanations are: a buffer and surfactants could explain a better extraction recovery with Statsure (particularly for THC) and the stimulation of salivation by a salt could explain lower concentrations in OraLab. A comparison of the concentrations in both samples showed a wide scatter with relatively low correlation coefficients (0.56–0.90). Conclusions: For all tested drugs, the concentrations measured in the oral fluid collected by OraLab are lower. This could have consequences for the determination of legal cut-offs. Objectif : Déterminer l’influence de la méthode d’échantillonnage dans la salive sur les concentrations des drogues. Méthodes : La salive a été obtenue chez de 249 sujets par Varian OraLab et Statsure Saliva•Sampler. L’OraLab se compose d’une tige avec une éponge qui absorbe la salive. L’éponge contient un produit salé qui stimule la salivation. Le Saliva•Sampler se compose d’un collecteur avec une indication bleue quand 1 mL de salive a été collecté. Après le prélèvement, le collecteur est transféré dans un tube qui contient 1 mL de tampon. Sept drogues ont été analysées dans la salive par UPLC-MSMS. Résultats : Pour toutes les drogues testées, les concentrations dans la salive recueillie avec OraLab étaient de 37–76 % par rapport à Statsure. Les explications possibles de ces différences sont la présence d’un tampon et de surfactants qui pourrait expliquer une meilleure extraction avec le Statsure (en particulier pour le THC) et la stimulation de la salivation par un sel dans l’OraLab pourrait également expliquer les plus faibles concentrations. La comparaison des concentrations dans les deux échantillons montre une grande dispersion avec des coefficients de corrélation relativement faibles (0,56-0,90). Conclusions : Pour toutes les drogues, les concentrations mesurées dans la salive collectées par OraLab sont plus basses. Cela pourrait avoir des conséquences pour la détermination des seuils médico-légaux.
RPA Switzerland

RPA Switzerland

Robotic process automation

    

Tango Rapperswil
Tango Rapperswil