Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

CRYO-NIVAL MODELING SYSTEM. CASE STUDY: BUCEGI MOUNTAINS AND FĂGĂRAŞ MOUNTAINS

ADD TO MY LIST
 
Author(s): ALEXANDRU NEDELEA | RĂZVAN OPREA | FLORIN ACHIM | LAURA COMĂNESCU

Journal: Revue Roumaine de Géographie
ISSN 1220-5311

Volume: 53;
Issue: 1;
Start page: 119;
Date: 2009;
VIEW PDF   PDF DOWNLOAD PDF   Download PDF Original page

Keywords: cryo-nival modeling system | Bucegi Mountains | Făgăraş Mountains

ABSTRACT
Système de modèle cryo-nival. Étude de cas: les Monts Bucegi et les Monts Făgăraş. Les étages hauts des monts, situés généralement au-dessus de l’altitude de 1 800 m représentent une surface morpho-structurelle caractéristique. Cette-ci correspond au relief des cimes, plateaux et sommets hauts des massifs: le domaine d’extension appréciable de la surface d’érosion Borăscu (2 000–2 200 m), des cirques, vallées glaciaires et des cimes disposées autour des sommets principaux (Moldoveanu, Vânătoarea lui Buteanu, Omu, Bucşoiu etc.), tout comme sur les côtes des cimes hautes qui lient ces sommets. Le climat actuel des prairies alpines est plus doux que celui pléistocène, quand les glaciers aient occupé les origines des vallées de ces massifs, mais en comparaison avec cela des surfaces plus basses, il est pourtant rude et humide, défavorable au développementdes forêts. Ceci est caractérisé par des températures moyennes multiannuelles basses (00 C), en atteignant même valeurs plus réduites (-2,50C au sommet Omu) sur la surface des sommets hauts. Les précipitations atteignent des valeurs multiannuelles plus de 1 200 mm, et environ 50% de celles-ci représente des précipitationssolides. Le nombre des jours à gel varie en fonction de l’altitude (au sommet Omu il y a 260 jours/an). L’alternance du gel et dégel se produit intensément pendant les saisons de transition, tout comme lesoscillations thermiques diurnes ont un rôle assez important sur la dégradation du relief, par des processus de gélifraction. Les gelifractes forment à la base des versants des cônes et des accumulations de débris. La durée prolongée de couche de neige (jusqu’à 217 jours par an au sommet Omu) contribue au modelé du relief, surtout sur les surfaces abritées contre la direction des vents dominants (ouest, nord-ouest et sud-ouest). Le compactage de la neige dans les bassins de réception de la base de l’abrupte, près avalanches, ont enfouisses des cirques nivaux suspendus tout comme ceux des origines des vallées: Moraru, Pripon, Mălin, Coştila,Alba. Le relief actuel formé de cimes et cirques glaciaires, de surfaces planes peu enclinées, et de pentes abruptes et découvertes représente une condition qui favorise l’activité des processus cryonivaux, gravitationnels et torrentiels. Les roches ont un caractère relativement prononcé de gélivité (gneiss, paragneiss,micaschistes, calcaires cristallins, calcaires, conglomérats) et elles sont fissurées, fait qui facilite l’action de la gélifraction. Dans le même temps, les surfaces rocailleuses, dénuées de sol, sur les crêtes (Moraru, Gălbinele, Picătura etc.) et les cimes les plus hauts, aux conditions peu favorables à l’installation de la végétation, assurent le développement des processus de dégradation du relief. En fonction des conditions mentionnées, il y a des processus de dénudation avec un caractère périodique. On distingue initialement l’action du couple gel-dégel et de la neige, auxquelles on ajoute des processus complémentaires, gravitationnels, l’érosion aréolaire et l’érosion torrentielle, qui s’assoeient dans différents rapports d’interaction.
RPA Switzerland

Robotic Process Automation Switzerland

    

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona