Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Découverte fortuite d’une intoxication aiguë par vérapamil forme à libération prolongée : intérêt du criblage toxicologique Incidental finding of acute intoxication with sustained-release verapamil: interest of toxicological screening

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Machon Christelle | Bourdin Gaël | Manchon Monique | Leray Véronique | Guitton Jérôme | Cohen Sabine

Journal: Annales de Toxicologie Analytique
ISSN 0768-598X

Volume: 24;
Issue: 2;
Start page: 97;
Date: 2012;
Original page

Keywords: Vérapamil | intoxication aiguë | criblage toxicologique | LC-MS/MS | Verapamil | acute intoxication | toxicological screening | LC-MS/MS

ABSTRACT
Objectifs : Un patient de 29 ans a été admis en soins intensifs pour hypotension résistante et anomalies du rythme cardiaque. Le service clinique suspectant une intoxication par bisoprolol, un criblage toxicologique par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse en tandem (LC-MS/MS) a été réalisé. Ce criblage n’a pas retrouvé de bisoprolol mais a mis en évidence une intoxication par vérapamil. Afin de confirmer l’intoxication, des dosages sanguins du vérapamil et de ses principaux métabolites ont été effectués quotidiennement. Méthodes : La recherche et les dosages ont été réalisés par LC-MS/MS. Les métabolites ont été préalablement identifiés après incubation du vérapamil avec des microsomes hépatiques de souris. Résultats : Sept métabolites ont été identifiés après incubation avec les microsomes hépatiques de souris. Cinq d’entre eux ont été retrouvés dans le sérum du patient. L’évolution des taux sanguins en vérapamil a montré une croissance le 1er jour (1,0 mg/L à J1, 1,7 mg/L à J2 ; valeurs thérapeutiques : 0,02 à 0,25 mg/L), un plateau pendant 3 jours puis une décroissance. Les cinétiques des principaux métabolites du vérapamil (norvérapamil et N-desalkylvérapamil) étaient comparables à celle de la molécule mère. Conclusion : Le criblage toxicologique a permis de diagnostiquer l’intoxication par vérapamil dans un contexte clinique complexe. La stagnation des taux sanguins pendant 3 jours était vraisemblablement due à une intoxication avec une forme à libération prolongée du vérapamil. Objectives: A 29-year old man was admitted in intensive care unit for resistant hypotension and cardiac rhythm disturbances. Since a bisoprolol overdose was suspected, a toxicological screening was carried out on serum. This screening didn’t show bisoprolol but revealed verapamil intoxication. To confirm the diagnosis, verapamil and its main metabolites were assayed on 6 serum samples taken over the period of hospitalization. Methods: Verapamil and metabolites were identified by LC-MS/MS. Metabolites have been previously recognized after mouse liver microsomal incubation and added to the data library. Results: Seven verapamil metabolites were identified after mouse liver microsomal incubation. Five of them were found in serum samples. Kinetics of verapamil and its main metabolites (norverapamil and N-desalkylverapamil) in serum samples revealed 3 stages: increase during the 1st day, stability during 3 days and decrease on 5th and 6th days. Conclusion: The present case demonstrates the importance of toxicological screening in the diagnosis of drugs overdose. The stagnation of serum levels during 3 days could be explained by intoxication with a sustained-release formulation of verapamil.
RPA Switzerland

Robotic Process Automation Switzerland

    

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona