Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

(Dés)approprier les apprentissages discursifs : profils d’une altérotypologie

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Patrick Dahlet

Journal: Synergies Monde
ISSN 1951-6908

Volume: 10;
Issue: 2013;
Start page: 59;
Date: 2013;
VIEW PDF   PDF DOWNLOAD PDF   Download PDF Original page

Keywords: Altérisation | altérotypologie | discours mixilingues | (dés)appropriation

ABSTRACT
C’est une des grandes leçons de la linguistique, et de l’analyse de discours en particulier, de montrer qu’il n’y aurait pas de sens si tout se ressemblait. Les formes de cohésion d’un discours ne se conçoivent pas en dehors des altérités qui entrent dans son mouvement. Paradoxalement pourtant, le paradigme de ces altérités n’a toujours joué qu’un rôle marginal en didactique des langues. En tout cas, les démarches, comme celles de Moirand et Peytard (1992), qui, dans le tracé des « entailles » du texte littéraire sondées par Peytard (1982), engagent à reconstruire l’éventuelle communauté d’un sens à partir de l’altération intrinsèque de son rapport, sont rares. Comme si l’insistance sur les lieux de différences pouvait menacer la conquête et l’enseignement du lieu commun. En contrepoint à l’investissement didactique du sens dans la cohérence et la linéarité, en elle-même indispensable, après avoir agrégé en introduction aux « entailles » la part du silence, on propose ici une altérotypologie qui, revenant sur le rapport ressemblance / différence, élargit la tension des altérations à l’échelle mixilingue, du mélange de langues, tellement actif dans les régimes plurilingues de la communication. Le profil de cette altérotypologie, en s’offrant comme motifs et supports d’apprentissages en langues, impliquera dans le même mouvement, une critique du besoin d’identité.

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona

    
RPA Switzerland

Robotic Process Automation Switzerland