Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Interface habitat / forêt : enjeu et facteur de risque incendie

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Belkaid H. | Carrega P.

Journal: SHS Web of Conferences
ISSN 2261-2424

Volume: 3;
Start page: 01003;
Date: 2012;
Original page

ABSTRACT
Les habitations, insérées au milieu de la végétation forestière, forment avec cette dernière des interfaces susceptibles de subir les conséquences de ce qu’elles peuvent provoquer comme incendies de forêt dans la région de la Kabylie, notamment sur sa partie maritime. En plus de ses caractéristiques climato-botaniques et de son aspect orographique, cette zone présente un tissu urbain diffus et éparpillé, avec plusieurs villages qui pénètrent un paysage végétal de type méditerranéen, constituant ainsi un terrain favorable à l’incendie de forêt. Dans cette région méditerranéenne qui s’étale sur une soixantaine de kilomètres, le phénomène des incendies de forêt sévit à des taux inédits par rapport à la moyenne nationale. Ce qui suscite l’intérêt de la présente étude. Le but de cette dernière est de tenter de montrer l’impact des interfaces habitat-forêt (espace vital) et de l’activité économique dominante au niveau local à savoir l’élevage (espace d’activité) sur la variabilité des incendies et sur la notion du risque. Le recensement des interfaces habitat/forêt et des unités d’élevage « statique »  ou hors-sol ainsi que l’étude de leur répartition spatiale le long de la façade maritime a révélé une distribution spatiale hétérogène. La densité des interfaces et le nombre d’incendies varient considérablement d’une commune à une autre sur les cinq communes de cette région. L’étude statistique (régressions simple et multiple) a montré que la variable interface habitat/forêt contribue significativement à l’explication de la variabilité spatiale des incendies.
RPA Switzerland

RPA Switzerland

Robotic process automation

    

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona