Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Le Cinéma, « horizon d’attente » de la littérature ?

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Soumeya Merad

Journal: Synergies Algerie
ISSN 1958-5160

Volume: 16;
Issue: 2012;
Start page: 135;
Date: 2012;
VIEW PDF   PDF DOWNLOAD PDF   Download PDF Original page

Keywords: l’art | réception | lecteur | cinéma | spectateur

ABSTRACT
Si la question de l’horizon d’attente, ne pose plus problème de nos jours, elle continue à intéresser les chercheurs en littérature, cette théorie mise en place par Hans Robert Jauss condisciple de Gadamer, met l’accent sur les compétences du lecteur sur trois niveaux à savoir la lecture, la réponse et la critique. Pour cet historien allemand, la lecture d’une œuvre littéraire est conçue sur une existence nommée horizon d’attente composée de connaissances d’un lecteur potentiel et les présupposés de ce dernier sur la littérature. Si l’on admet avec Jauss, après Gadamer, qu’il s’agit là d’un « ensemble d’attentes et des règles du jeu avec lesquelles les œuvres antérieures ont familiarisé le lecteur et qui, au fil de la lecture, seront modulées, corrigées, modifiées ou simplement reproduites » l’horizon d’attente serait double dans le cas de notre analyse. En effet l’horizon d’attente dans le domaine littéraire obéit à une composante claire : œuvre/lecteur et interprétation ; dans le cas de l’adaptation du roman au film , cette théorie prend une autre opulence, car on devrait faire face à une interprétation en spirale allant du roman au film (roman /film) (lecteur/:spectateur)/et (interprétation/appréciation). La question qu’on se poserait dans le cadre de cet article serait étroitement liée à cet aspect de transversalité entre les deux domaines littérature et cinéma ; le cinéma pourrait-il constituer l’horizon d’attente de la littérature ?
RPA Switzerland

Robotic Process Automation Switzerland

    

Tango Rapperswil
Tango Rapperswil