Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Les théories des mouvements sociaux et la dialectique des niveaux : un cadre d’analyse pour l’étude des évolutions d’Al-Qaïda au Maghreb islamique

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Adib Bencherif

Journal: Canadian Graduate Journal of Sociology and Criminology
ISSN 1927-9825

Volume: 2;
Issue: 2;
Start page: 102;
Date: 2013;
Original page

Keywords: terrorisme | Al-Qaïda au Maghreb islamique | AQMI | mouvements sociaux

ABSTRACT
Les théories des mouvements sociaux sont de plus en plus utilisées pour étudier les groupes terroristes. Elles comportent différents niveaux d’analyse: les niveaux macro-analytique, méso-analytique et micro-analytique. Le présent article tente d’adapter ce corpus théorique à l’étude du groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). En effet, au cours des dernières années, AQMI ne s’est pas développé au Maghreb alors que ses activités ont augmenté exponentiellement dans la région sahélienne, au point d’y développer un sanctuaire pour le groupe au nord du Mali. Le développement d’AQMI au Sahel est-il alors le résultat de choix stratégiques ou celui de dynamiques internes ? Pour expliquer le développement d’AQMI dans la région sahélo-saharienne, l’auteur propose une grille de lecture basée sur les niveaux macro et méso-analytiques et sur leur mise en dialectique. Le niveau macro-analytique met en lumière la structure des opportunités politiques induisant les choix stratégiques d’AQMI et le niveau méso-analytique les dynamiques internes du groupe. La littérature existante sur AQMI étant principalement constituée de monographies et de notes de recherches, l’ambition de cet article est alors de concilier théorie et recherche empirique. Ainsi le cadre d’analyse proposé est inspiré des approches de l’action collective et de la mobilisation des ressources et cherche à améliorer la compréhension des évolutions du groupe. L’étude menée est une analyse qualitative centrée sur les États algérien et malien.The theories of social movements are increasingly used to study terrorist groups and they are characterized by three different levels of analysis: macro, meso, and micro. This article attempts to adapt this theoretical framework to the study of the jihadist group al-Qaeda in the Islamic Maghreb (AQIM). Indeed, in recent years, AQIM failed to develop in North Africa while its activities have increased exponentially in the Sahel region, to the point of developing a sanctuary for the group in northern Mali. Is the development of AQIM in the Sahel the result of strategic choices or internal dynamics? To explain the development of AQIM in the Sahel-Saharan region, the author proposes a reading grid based on the macro and meso levels of analysis and their dialectical implementation. The macro-level analysis highlights the political opportunities structure inducing AQIM strategic choices and the meso-level analysis focuses on internal dynamics of the group. Seeing as existing literature on AQIM is mainly constituted of monographs and research notes, the intent of this paper is then to reconcile theory and empirical research. Thus, the proposed framework is inspired from collective action and resource mobilization approaches and seeks to improve the understanding of the evolution of the group. The study is a qualitative analysis focusing on the Algerian and Malian States.
RPA Switzerland

Robotic Process Automation Switzerland

    

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona