Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

Méthoxyisoflavone et dépistage du cannabis dans les urines : mise en évidence d’une réaction croisée peu connue Methoxyisoflavone and urine cannabinoid screening: evidence of a poorly known cross-reactivity

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Lecompte Yannick | Perrin Martine | Daude Bernard | Arpino Patrick

Journal: Annales de Toxicologie Analytique
ISSN 0768-598X

Volume: 24;
Issue: 1;
Start page: 49;
Date: 2012;
Original page

Keywords: 5-méthyl-7-méthoxyisoflavone | cannabinoïdes | dépistage de drogues | réactions croisées | 5-methyl-7-methoxyisoflavone | cannabinoids | substance abuse detection | cross-reactions

ABSTRACT
Objectif : Suite à un cas de dépistage urinaire faux positif de l’usage de cannabis, dans un contexte de consommation de méthoxyisoflavone, et afin d’objectiver une éventuelle réaction croisée, ce principe actif et ses métabolites sont recherchés dans l’échantillon d’urine. Un essai d’administration chez des volontaires sains est également réalisé. Méthodes : Après hydrolyse enzymatique, l’échantillon d’urine est préparé par extractions liquide-liquide en milieu acide (pH 4) et basique (pH 9). Les analyses sont effectuées par chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse (LC/MS) en mode d'ionisation par électrospray positif (ESI) et chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (GC/MS) après dérivation par acétylation et silylation. Une solution de référence de 5-méthyl-7-méthoxyisoflavone est analysée dans les mêmes conditions. L’essai d’administration est conduit chez trois volontaires sains recevant 300 mg de méthoxyisoflavone per os toutes les douze heures pendant 36 heures. Six heures après la dernière administration, un prélèvement urinaire fait l’objet d’un test de dépistage et d’une analyse par LC/MS et GC/MS. Résultats : Dans l’échantillon d’urine objet du dépistage faussement positif pour les cannabinoïdes, la 5-méthyl-7-méthoxyisoflavone n’a pas été détectée. En revanche, la 5-méthyl-7-hydroxyisoflavone, métabolite de la 5-méthyl-7-méthoxyisoflavone, a été identifiée. Les prélèvements d’urine des trois sujets inclus dans l’essai ont tous donné lieu à un test de dépistage positif pour les cannabinoïdes après l’administration de méthoxyisoflavone. La 5-méthyl-7-hydroxyisoflavone a également été mise en évidence dans leurs prélèvements. Conclusion : Les analyses mises en œuvre et l’essai d’administration chez des volontaires sains ont permis de confirmer l’implication de la 5-méthyl-7-hydroxyisoflavone, métabolite de la 5-méthyl-7-méthoxyisoflavone, dans une réaction croisée avec un test de dépistage urinaire des cannabinoïdes. Objectives:� Methoxyisoflavone (5-methyl-7-methoxyisoflavone) is a dietary supplement employed by bodybuilders. Following a false positive result in a urinary cannabinoid screening test in the context of methoxyisoflavone use, this active ingredient and its metabolites are searched for in the urine sample to objectivize a possible cross-reactivity with the antibody screening test. An administration trial in healthy volunteers is also performed. Methods: After enzymatic hydrolysis, the urine sample is prepared by liquid-liquid extractions in acidic (pH 4) and basic (pH 9) conditions and then different analytical techniques are used: high-performance liquid chromatography-electrospray ionization-mass spectrometry (LC-ESI-MS) operating in positive ionization mode (sampling cone voltage 70 V) and gas chromatography coupled with mass spectrometry (GC/MS) after derivatization by acetylation and silylation. A reference solution of 5-methyl-7-methoxyisoflavone is analyzed under the same conditions. The administration trial was conducted in three healthy volunteers receiving orally 300 mg of methoxyisoflavone every 12 hours for 36 hours. A screening test and an analysis by LC/MS and GC/MS are performed on the urine emitted six hours after the last intake. Results: 5-methyl-7-methoxyisoflavone reference mass spectra were obtained in each set of analytical conditions. 5-methyl-7-methoxyisoflavone was not detected in the urine samples. Nevertheless, 5-methyl-7-hydroxyisoflavone, a metabolite of 5-methyl-7-methoxyisoflavone, was identified. After administration of methoxyisoflavone, all urine samples of the three subjects included in the trial resulted in a positive screening test for cannabinoids. 5-methyl- 7-hydroxyisoflavone was also detected in their samples. Conclusion: The analyses carried out and the administration trial with healthy volunteers confirmed the involvement of 5-methyl-7-hydroxyisoflavone, a metabolite of 5-methyl- 7-methoxyisoflavone, in a cross-reaction with a urinary cannabinoid screening test.
RPA Switzerland

Robotic Process Automation Switzerland

    

Tango Jona
Tangokurs Rapperswil-Jona