Academic Journals Database
Disseminating quality controlled scientific knowledge

”Une si belle langue”, mais est-ce suffisant ? Points de vue d’étudiants et d’étudiantes de français à l’université en Suède

ADD TO MY LIST
 
Author(s): Eva Larsson Ringqvist | Ann-Kari Sundberg

Journal: Synergies Pays Scandinaves
ISSN 1901-3809

Volume: 6;
Issue: 2011;
Start page: 71;
Date: 2011;
VIEW PDF   PDF DOWNLOAD PDF   Download PDF Original page

Keywords: français langue étrangère | images | représentations | genre | enseignement supérieur

ABSTRACT
Cet article résume un projet de recherche examinant le rapport entre, d’un côté, l’image généralement répandue d’une langue étrangère et son encadrement culturel, social et politique et, d’un autre côté, la volonté d’entreprendre des études de cette langue à l’école et à l’université. L’objet de recherche est le français comme langue étrangère dans un contexte éducatif suédois. Une attention particulière est vouée à des questions relatives au genre pour essayer d’expliquer le fait que les étudiantes sont en vaste majorité dans les classes de FLE à tous les niveaux du système scolaire. Les données empiriques sont des interviews et des enquêtes par questionnaire faites avec des étudiants de français à l’université, visant à faire ressortir leurs images des pays francophones, de leurs habitants et de la langue française. Les résultats de l’étude indiquent que les étudiants et les étudiantes se distinguent dans leur évaluation de l’importance qu’ont les critères économiques et affectifs pour leur choix de poursuivre des études de français. La participation inégale d’étudiants et d’étudiantes aux cours de français peut également être mise en rapport avec des représentations socialement enracinées, sur le français et la France, qui sont de nature à attirer plus facilement un public féminin que masculin.

Tango Rapperswil
Tango Rapperswil

    
RPA Switzerland

RPA Switzerland

Robotic process automation